Dead Mellotron - Stranger



commentaire : au milieu de la flopée de groupes post-truc et néo-machin-chose qui voient le jour un peu partout, on est tombé sur ce Dead Mellotron dont l'album (Glitter) vient tout juste de sortir chez Sonic Cathedral, un intéressant label anglais.
Sept chansons, vingt-cinq minutes... cela peut paraître un peu court, mais tel quel, c'est le format idéal pour ce genre de musique sous influence, qui convoque aussi bien My Bloody Valentine que The Cure, New Order ou les Jesus and Mary Chain. Même s'il manque un petit truc à Dead Mellotron pour nous procurer la même allégresse que The Pains of Being Pure at Heart avec leur premier album, on s'abandonne sans arrière-pensée à leur son shoegaze mâtiné de dream pop (ou inversement), avec une mention particulière pour ce Stranger, encore meilleur à chaque écoute.



Commentaires

Articles les plus consultés