Louis Chadourne, une lettre



commentaire : on n'est pas un habitué de la chose autographe, mais on s'est laissé tenter par ce document qui passait sur un célèbre site de vente aux enchères. On l'a acquis pour le prix d'un paquet de cigarettes. Il s'agit d'une lettre de Louis Chadourne, un auteur méconnu pour lequel on redit régulièrement notre affection particulière. La lettre est adressée à Albert t'Serstevens, auteur prolifique plus ou moins oublié. Ça n'est évidemment pas un document fondamental, mais on est content de le glisser dans un de nos livres de Chadourne...
Au passage, la "madame Schmitt" dont il est question n'est autre que l'épouse de Florent Schmitt.
Quant au 162 boulevard du Montparnasse, où habitait alors Chadourne, il vit notamment défiler Émile Zola, Romain Rolland et Georges Ribemont-Dessaignes.

162 bd Montparnasse - 27 octobre 1920
Mon cher ami,
Madame Schmitt me pardonnera t-elle
d'avancer un peu l'heure de ma visite, samedi ?
Je désirerais aller entendre les deux symphonies de "jeunes musiciens" que l'on donne au Châtelet,
et, de deux plaisirs, je n'en voudrais sacrifier
aucun. Soyez assez aimable pour vous faire
mon interprète auprès d'elle et demandez-lui
si trois heures, par exemple, seraient une heure
convenable, et si la musique est une suffisante excuse.
Très sympathiquement votre
Louis Chadourne."

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés