DB



commentaire : on n'a jamais été un inconditionnel de la musique de David Bowie, alors qu'on reconnaît aisément la fascination que peuvent exercer sa personnalité et son physique. On est venu à lui à travers Robert Fripp, dont on était un inconditionnel, et qui fut appelé par Brian Eno pour venir poser sa guitare sur quelques morceaux de Heroes, en 1977. Et notamment sur le morceau-titre de cet album, un des plus beaux morceaux de l'histoire du rock auquel il a donné une couleur toute particulière.
Ci-dessous, justement, une vidéo où Fripp lui-même explique comment il a été contacté par Eno et Bowie. Une autre, sonore seulement, d'une version de Heroes par Blondie, en 1978 à New York, avec Fripp à la guitare. Et enfin, le morceau interprété par un Bowie à tomber raide, sur une télévision allemande. 




Commentaires

Articles les plus consultés