Housse de Racket - Oh yeah !







"Rares sont les hommes qui ne se sont maintes et maintes fois laissés aller à de longs moments de désenchantement et de désespoir, mais l'homme raisonnable, lorsqu'il souffre ainsi, saisit alors sa raquette, se plante sur ses membres postérieurs, lance sa balle, et, en servant un ace, crie d'une voix haute et claire à son adversaire resté sur place mou comme une chiffe : « Au diable, monsieur, les détresses cafardières, saluons la bonne suée que nous allons prendre."
J.P. Donleavy - Le Tennis de Alfonse


Commentaires

Articles les plus consultés