Jules Laforgue - Patrick Caulfield


On ne sait trop pourquoi on est si touché par Jules Laforgue. La tristesse de sa courte existence, sans doute, qu'il vécut avec une lucidité et une résignation poignantes. Le Hamlet de ses Moralités Légendaires, qu'on ne se lasse pas de relire. Tous les textes - articles, lettres, journal... - écrits en marge de son oeuvre et qui témoignent d'une personnalité étonnamment moderne. Quant à sa poésie proprement dite, on y est un peu moins sensible tant elle se révèle souvent difficile à saisir, malgré son apparente simplicité.

Il y a quelque temps, on a découvert les illustrations que réalisa Patrick Caulfield, une des têtes de file du Pop Art anglais, autour de certains poèmes de Laforgue, au début des années 70. Pas facile d'illustrer de la poésie. Mais là, indéniablement, quelque chose d'étonnant se passe... On se demande ce qu'en aurait pensé Laforgue lui-même, qui fut un critique d'art audacieux, à l'oeil sûr.


Ah! this Life is so everyday
Complainte sur certains ennuis

I've only the friendship of hotel rooms
Solo de lune

All the benches are wet, the woods are so rusty
L'hiver qui vient

And, with my eyes bolting toward the Unconscious
Autre complainte de Lord Pierrot

Commentaires

  1. I bought a copy of the last one on eBay for a handful of beans - but I still don't know if It's a fake or not. But it's nice, indeed. Thanks for your interest.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés