Pentecôte



Jean Restout, dit Jean II Restout ou Jean Restout le jeune - La Pentecôte, 1732



Emil Nolde - La Pentecôte, 1909


Commentaires

  1. La Pentecote est rude et longue
    Et les bouchons certains...

    RépondreSupprimer
  2. Mais c'est quand le vent souffle que l'on voie les fesses de la poule.

    RépondreSupprimer
  3. C'est le Restou qui est le plus délire (si je puis employer ce vocable jeune). J'aime Nolde, par ailleurs, attention, hein, ne m'enfermez pas dans la binarité.

    RépondreSupprimer
  4. Gros problèmes avec le "t". Quand ce n'est pas un "e" qui lui pique indûment sa place, il est oublié, purement et simplement.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés