L'Homme à la Page


On citait l'autre jour un passage de L'Auto, ouvrage de Pierre Benoit paru dans la collection L'Homme à la Page, à La Nouvelle Société d'Édition. Sauf erreur, seuls six volumes parurent dans cette collection, sous-titrée "Guides utiles à ceux qui veulent vivre la belle vie", entre 1928 et 1930 :

- Le Pesage, de Jean Trarieux. I
- Le Vin, de Maurice des Ombiaux. II
- Le Casino, de Francis de Miomandre. III
- La Femme, de Pierre de Régnier. IV
- Le Cigare, d'Eugène Marsan. V
- L'Auto, de Pierre Benoit. VI

Les six livres sont vraiment réussis, très modernes dans le ton, avec une mention spéciale pour Pierre de Régnier, un de nos chouchous - fils de Marie de Régnier et de Pierre Louÿs (et de Henry de Régnier, pour l'état-civil). On a trouvé ici (blog des plus curieux, où sont célébrés aussi bien Pierre de Régnier que My Bloody Valentine ou Karine Gambler...) un admirateur de ce noceur et littérateur.

Toujours à La Nouvelle Société d'Édition, il y eut un an plus tard La Femme à la Page. Le programme est nettement moins attrayant - pour ces dames, s'entend : Le Golf, par Elisabeth de Gramont ; La Mère, par Henriette Charasson ; Le Cheval, de Lucie Delarue-Mardrus ; La Chasse à courre, par la Marquise de Noailles.

Notons enfin qu'Albin Michel lança en 1997 une collection dirigée par Claude Lebey et intitulée Dandy Moderne, joliment imprimée, qui n'eut que deux titres : Mes grands bordeaux, de Pierre-Jean Rémy et Champagne ! d'Éric Neuhoff. Le format, la maquette de couverture et le sous-titre de la collection ("Guides utiles à ceux qui veulent vivre la belle vie") permettent de penser qu'on s'inspira largement de L'Homme à la Page...

Commentaires

  1. "Le Pesage, de Jean Trarieux." Ces quelques mots font revenir une époque entière. Puissant.

    RépondreSupprimer
  2. Si vous tombez sur Colombine, de Pierre de Régnier, vous allez jubiler... Même chose pour Le Vie de Patachon du même auteur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés