Venus Bogardus - Jacques Rigaut



commentaire : dans le cadre de la manifestation Paris en Toutes Lettres, on a assisté hier après-midi à un très beau moment - un "exercice d'admiration". Cela se passait au Point Éphémère, et Jean-Luc Bitton y parlait (avec la complicité du comédien Philippe Languille) de Jacques Rigaut à qui il se consacre depuis maintenant sept ans (le blog du work in progress est ici). La biographie devrait sortir chez Denoël en 2012. En plus des lectures, il y eut des films : un extrait d'Emak Bakia de Man Ray (où l'on entrevoit JR), la saisissante mise en perspective d'une chanson de Daniel Darc avec des images du Feu Follet de Louis Malle et un "clip" où des documents rigaltiens étaient accompagnés d'un morceau de Venus Bogardus, groupe qu'on ne connaissait pas et qui nous a enthousiasmé. Cette formation anglaise délocalisée aux États-Unis a sorti en 2007 un quatre titres intitulé Jacques Rigaut, vinyle à tirage limité qu'on s'est empressé de commander. La vidéo proposée sur YouTube est différente et, disons-le, nettement moins réussi que celle qu'on eu la chance de voir.


Commentaires

Articles les plus consultés