Les triolets de Georges Fourest



Tombé il y a peu sur le dernier volume de poésies que publia Georges Fourest, Le Géranium ovipare, on s'est particulièrement diverti des Triolets en l'honneur de quelques romanciers vivants ou trépassés. Rappelons qu'un triolet est un poème à forme fixe composé de huit vers, sur deux rimes, de forme abaa-abab. On en reproduit quelques-uns ci-après en se disant qu'on s'amuserait bien de lire de telles facéties sur quelques-uns de nos auteurs actuels. Ou sur n'importe qui d'autre, du reste.

C'était le beau temps du Nabab
que nous contait Daudet (Alphonse)
- 0 Tartarin, ton baobab ! -
c'était le beau temps du Nabab !
Péladan trônant tel le Bab
vaticinait en prose absconse
c'était le beau temps du Nabab
que nous contait Daudet (Alphonse).


Binet-Valmer ? Valmer-Binet ?
Binet devant ? Binet derrière ?
Bien malin qui s'y reconnaît !
Binet-Valmer ? Valmer-Binet ?
C'est
bonnet blanc ou blanc bonnet,
comme dit la gent roturière :
Binet-Valmer ? Valmer-Binet ?
Binet devant ? Binet derrière ?


Mac-Orlan comme Dekobra
mêle l'humour à l'aventure.
Que de chefs-d'œuvre élucubra
Mac-Orlan comme Dekobra !
C'est le double Abracadabra
de tout cabinet de lecture :
Mac-Orlan comme Dekobra
mêle l'humour à l'aventure.


J'ai lu, Gabriel de Lautrec,
et relu ton
Marin reptile.
Sur la grève à Perros- Guirec
j'ai lu Gabriel de Lautrec
Parmi l'embrun et le varech
quel parfum son style distille !
J'ai lu, Gabriel de Lautrec,
et relu ton
Marin reptile.


Trioliser monsieur Bourget ?
Morbleu ! souffrez que j'y renonce !
Ai-je pu former ce projet :
trioliser monsieur Bourget ?
Mais pour traiter un tel sujet
il faudrait être au moins le nonce !
Trioliser monsieur Bourget ?
Morbleu ! souffrez que j'y renonce.


Ah ! quel étincelant talent
ont Gide et Drieu la Rochelle !
Ah ! quel talent mirobolant !
ah ! quel étincelant talent !
Et Paul Morand ! et Montherlant !
Après ceux-là tirons l'échelle !
Ah ! quel étincelant talent
ont Gide et Drieu la Rochelle

Commentaires

Articles les plus consultés