Le Carnet d'adresses - Alain Fleischer



Sans qu'on sache exactement pourquoi, on ne s'était jamais aventuré dans la foisonnante oeuvre écrite d'Alain Fleischer. Elle a - comme le personnage lui-même, du reste - quelque chose d'intimidant. Les hasards de nos emplettes cut-price nous ont permis de mettre la main sur ce Carnet d'adresses paru en 2008 au Seuil, dans la Librairie du XXe siècle. Le principe de l'ouvrage est simple, si simple qu'on s'étonne que personne n'y ait pensé avant : l'auteur est allé dénicher un de ses anciens carnets d'adresses (ni trop vieux, ni trop récent, un répertoire "intermédiaire", en somme, qui couvre la fin des années 70 et les années 80), et s'en tenant aux trois premières lettres de l'alphabet, il se livre à un exercice de mémoire consistant à évoquer pour chaque nom tout ce que celui-ci lui évoque, lui rappelle, avec interdiction d'accéder à la moindre source d'informations extérieure - ce qui se traduit par des défaillances partielles ou totales sur certains patronymes. 
Le résultat est un entreprise autobiographique brillante, passionnante, où l'auteur se raconte en réalité à travers les autres, ses rencontres, qu'elles soient personnelles ou professionnelles. L'exercice, un rien perecien, est encadré  par une excitante réflexion sur le contenu même d'un carnet d'adresses. Un beau livre.


Commentaires

Articles les plus consultés