Emplettes



commentaire : on ignore combien de romans a écrits Maurice Dekobra (de son vrai nom Maurice Tessier), on sait juste qu'il y en a beaucoup. On sait aussi qu'il en a beaucoup vendu. Sa fiche Wikipédia avance le chiffre astronomique de 90 millions d'exemplaires, qui n'est sans doute pas très loin de la vérité. Ce Satan refuse du monde, publié en 1947 chez Sfelt, puis en 1952 chez Ferenczi (au Livre Moderne Illustré, c'est le nôtre), est l'histoire d'un célèbre écrivain qui revient de la Seconde Guerre, alors que tout le monde le pensait mort. Il semble excellent. Il a été adapté au cinéma en 2002 par Jacques Renard. Le texte de notre est orné de jolies lettrines.
Notre quête des P.O.L. de chez Hachette et des Bourgois de la première époque se poursuit, avec le Jean Daive (lecture ardue...) et le Jünger, un classique.
Le Sade, imprimé en 1960, était réservé à la vente en France. C'est assez étrange de voir la prose du marquis en anglais. Le traducteur de ce Juliette publié en six volumes est Pieralessandro Casavini, pseudonyme d'Austryn Wainhouse (décédé l'an dernier), qui traduisit également Georges Bataille, Simone de Beauvoir, Pierre Klossowski ou encore Histoire d'O. À titre d'information, la papeterie Lorraine n'existe plus.
Le Pierre Seghers fut tiré à seulement cent exemplaires sur pur fil Johannot en octobre 1950. Notre exemplaire est enrichi d'un envoi aussi émouvant qu'exceptionnel qu'on fera partager ici même la semaine prochaine...













Commentaires

Articles les plus consultés