Emplettes



Commentaire : On reparlera très vite de ces Dixains réalistes, réédités aux Éditions des Cendres en 2000, et édités à l'origine en 1876 pour se foutre gentiment du Parnasse contemporain.
On a toujours été fasciné par la figure d'Éve Lavallière, qui fut une des stars des théâtres de la Belle Époque, avant de brusquement tout laisser tomber en 1917, suite à une maladie, pour se convertir au catholicisme et partir en Afrique sous le nom de Sœur Eve-Marie du Cœur de Jésus. Elle mourra en France dans le dénuement, la solitude et la maladie, un peu plus de dix ans après avoir radicalement changé de vie.
On a acheté le Chen Fou pour le sous-titre du livre.
On avait trouvé, il y a quelque temps, Le Père Dutourd de François Taillandier, joli petit livre sensible qu'on conseille. Il y parlait notamment du Fond et la forme en des termes qui donnaient envie de le lire. Le hasard a fait qu'on est tombé dessus.
Le Montherlant, dont la reliure est malheureusement abîmé (ce qui explique sans doute qu'il se soit retrouvé au milieu d'un fatras de collègues promis à la benne), est joliment illustré. La page de justification du tirage est à elle seule une petite merveille.

















Commentaires

Articles les plus consultés