Emplettes



Commentaire : les couvertures de Warsex, série "masculine" seventies des éditions Promodifa, sont assez bluffantes, graphiquement parlant. Le contenu des livres, on s'en doute, est moins glorieux. On donnera juste le titre du nôtre, Navy - Nazies - Baby, et on indiquera ce précieux lien (ici) qui livrera aux curieux les autres titres de la collection (Pas kiss, tannée, Khmère agitée, Kippour sonne le glas, et autres joyeusetés).
On aime bien les livres sur mai 68 écrits par des témoins directs et publiés dans le feu de l'action ou presque. Le Kerbouc'h est le livre d'un témoin ; celui d'Epistémon (pseudonyme de Didier Anzieu), celui d'un acteur.
Le livre de Julian Huxley (frère d'Aldous) est un pavé richement illustré vieux de 60 ans qui évoque une région dont il est beaucoup question depuis des années - Syrie, Irak, Turquie, etc. Le titre nous intrigue.
Deux nouveaux titres de la collection Textes de chez Flammarion à ajouter à ceux qu'on possède, avec une mention particulière pour le Claude Delmas, 1972, un des premiers titres de la collection (le septième, il semblerait).
Esthètes et magiciens : symbolistes des collections parisiennes est une exposition qui se tint au Musée Galliera entre décembre 1970 et janvier 1971. Le texte est signé Philippe Jullian, qui avait publié en 69 son Esthètes et magiciens : l'art fin de siècle chez Perrin et publia en 72 son livre sur les Symbolistes à la Bibliothèque des arts.
Le sommaire du livre d'Alfonso Reyes, un recueil d'articles, est particulièrement alléchant : Paris cubiste, Les maisons de Balzac, Une appréciation de Valery Larbaud sur le Mexique, Paul Morand à Rio, Brèves notes sur les rêves de Descartes, Jules Verne, Góngora et Mallarmé, Les cinq minutes de Mallarmé, La librairie d'Adrienne Monnier, Proust et les vers à quatre dimensions, Cocteau le faiseur d'embrouilles, etc. Il y en a comme ça sur plus de 300 pages... 













Commentaires

Articles les plus consultés