Emplettes



commentaire : on n'a pas trop l'habitude de farfouiller dans les caisses de 45 tours. Celui-ci était posé sur la table d'un vendeur, avec du “tout venant”, en compagnie d'une dizaine de copies du même disque, un ensemble récupéré dans le stock d'un disquaire. On n'a pas pu résister, d'autant que le prix était plus que raisonnable - ce single n'étant pas vraiment une rareté, d'ailleurs. 



On est décidément fan des couvertures des vieux titres de la collection Idées. Et on n'avait jamais lu ce titre.





Ce n'est pas la première édition, mais la 10e (achevé d'imprimer 19janvier 1945). On aurait pu s'en passer, mais à 1€…




On découvre peu à peu l'œuvre de Marguerite Duras, où le génial côtoie l'exécrable - comme dans ce volume, apparemment, dont le sommaire montre assez bien la variété des thèmes abordés…





On n'est pas un inconditionnel de JMB, mais deux ou trois de ses livres nous sont passés entre les mains et ne nous ont pas déplu. Ce Samedi dimanche et fêtes est son premier roman, qu'il aurait apparemment écrit à 17 ans. Ça n'est pas mauvais, mais ça n'est pas bon non plus. Et l'histoire est cousue de fil blanc. 



Voilà un auteur singulier (voir sa fiche Wikipédia ici) et ce livre qui ne l'est pas moins. C'est son roman le plus célèbre, où l'on voit les mouches coloniser peu à peu la terre et se débarrasser de l'homme. La chose se lit d'une traite, sans ennui : malgré certaines invraisemblances et naïvetés, c'est intelligent, documenté et étonnamment drôle.



Ce n'est pas tous les jours qu'on tombe sur des auteurs québécois, assez peu connus en France. On pris le livre à cause du titre, bien sûr, et découvert ensuite qu'il s'agit du roman le plus connu de Bessette. Il fut édité en France chez Julliard. Notre volume est édité dans une collection de poche canadienne. On a lu les 30 premières pages et, pour l'instant c'est très bien.







Commentaires

  1. L'un des meilleurs Gailly, en tout cas mon préféré.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu - oui, il est très beau. Pour l'instant, mon préféré aussi, avec la Nuit au club…

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés