Nicole Vedrès



Pas de dépense inconsidéré, ce week-end, juste un livre enlevé pour l'euro habituel. Parmi les volumes hétéroclites entassés sur deux, trois ou quatre épaisseurs, au long d'une table interminable, le regard s'est arrêté sur celui-ci. Et sans qu'on sache trop pourquoi, peut-être les vagues échos qu'éveillait le nom, on a eu la conviction qu'il fallait le prendre. Bien nous en a pris : il semble que cette dame pour le moins oubliée soit à redécouvrir. Quelqu'un y a déjà pensé : le Dilettante, une fois de plus, qui a réédité certaines des chroniques de Nicole Vedrès en 2000. L'auteur est ainsi présentée : "Nicole Vedrès est née le 4 septembre 1911 à Paris. Figure marquante du Saint-Germain-des-Prés d’après guerre, cette touche-à-tout talentueuse fut tour à tour, et en même temps, romancière, chroniqueuse, dramaturge, essayiste, cinéaste et journaliste dans la presse et à la télévision, dans la fameuse émission Lectures pour tous." Tout cela donne évidemment très envie d'en découvrir un peu plus sur cette figure d'un autre temps, dont on devine le caractère en la voyant parler de James Joyce en 1958 à l'émission Lectures pour tous :

retrouver ce média sur www.ina.fr


NB : En se renseignant sur notre auteur, on a été un peu énervé de voir que tout ce que la très courte notice qui lui est consacrée sur Wikipédia trouve à dire sur son oeuvre, c'est : "Elle a notamment collaboré au Rouge et le Bleu en 1941-42 ainsi qu'à l'émission Lectures pour tous." Le Rouge et le Bleu étant une revue collaborationniste socialiste. Il y a chez le rédacteur de cette notice des intentions douteuses...

Commentaires

  1. Elle est l'auteur d'un remarquable documentaire, Paris 1900, intégrant de nombreux documents d'époque et extraits de films. Alain Resnais en fut l'assistant et l'un des monteurs. Le film a été diffusé à quelques reprises sur Arte.

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien ce que je disais : cette dame a beaucoup de choses à révéler. J'ai commencé la lecture de la suite parisienne : c'est charmant, cultivé et spirituel, un rien désuet. Une autre époque, vraiment.

    RépondreSupprimer
  3. Il faudra que je mette la main sur ce livre. Ce que vous en dites m'évoque les spirituelles Gazettes d'Adrienne Monnier.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis en train de le lire et c'est vraiment spirituel, plein d'intelligence et de culture. Il s'agit en fait d'un recueil des chroniques qu'elle publiait dans le Mercure de France dans les années 50. Pour ma part, je vais aller me payer les Gazettes d'Adrienne Monnier. Je ne connaissais pas ce livre - il m'a l'air épatant (un de ces jours, il faudra que je trouve autre chose que cet adjectif, moi...) !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés