Rentrée


On se révèle décidément incapable d'acheter un des romans de la rentrée - on a même poussé le vice jusqu'à lire ces jours-ci un livre de la rentrée... 2007, Si Dieu existe d'Alain Nadaud, trouvé à bas prix dans une boutique japonaise de soldes. Pas le meilleur Nadaud, peut-être, mais on apprécie vraiment cet auteur. On a enchaîné sur La Guerre à neuf ans, de Pascal Jardin, qui nous a proprement laissé sans voix. L'évocation que fait Éric Neuhoff du personnage dans les Insoumis nous avait donné l'envie de découvrir son oeuvre ; on n'a pas été déçu, loin de là. Sous une légèreté apparente, c'est incroyablement dense et complexe. Et la liberté de ton et d'idée de l'auteur laisse songeur.
Et alors qu'on s'apprête à passer à l'Écume des Pages pour un énième dépôt des Dandys (que ces formidables libraires soient bénis), on songe aussi de plus en plus sérieusement à la suite. On avait quelques pistes, mais l'une d'elles se précise peut-être...


illustration (sans rapport direct avec ce qui précède) :
Adieu la vie... adieu l'amour... adieu toutes les femmes... de Jean-Louis Faure (1984)

Commentaires

Articles les plus consultés