Emplettes - 1 €





On avait entendu parler du livre d'Alain Chedanne dans L'Aventure hippie de Jean-Pierre Bouyxou et Pierre Delannoy. Les deux livres de cet auteur (l'autre, Freak, parut en 1974 chez le même éditeur) étaient cités comme de rares exemples de littérature hippie à la française. On est donc tombé sur le premier ce matin. Shit, Man !, qui jouit d'une certaine réputation et obtint quand même le Prix des Enfants Terribles et le Prix des Deux Magots, en 1972. Quant à l'auteur, aucune information, sinon qu'il s'agissait d'un "vieux routard et squatter professionnel" (Patrick Rambaud). La couverture du livre est passablement esquintée, ce qui lui donne presque un certain charme : on l'imagine dans une chambre mal aérée, empestant le patchouli et l'afghan, sur un sol encombré de tasses de thé renversées, de chemises indiennes chiffonnées et parmi un amoncellement de livres et des disques - mettons-le entre le Third de Soft Machine et Le Bleu, bleu de Dashiell Hedayat...
Maggy Rouff, de son vrai nom Marguerite Pierre Besançon de Wagner (1896-1971), d'origine belge, créa et dirigea la fameuse maison de couture du même nom à partir de 1929. Elle a publié plusieurs livres, dont cette Philosophie de l'élégance, qu'on possédait déjà et qu'on va sans doute revendre sur un célèbre site de vente aux enchères.
Quant à Pascal Jardin, depuis qu'on à lu La Guerre à neuf ans, on achète ses livres lorsqu'il nous tombe sous la main à si bon prix.

Shit, man ! Alain-Chedanne - Gallimard, 1971
La Bête à bon dieu, Pascal Jardin - Flammarion, 1980 (avec une postface de François Mitterrand)
La Philosophie de l'élégance, Maggy Rouff - Éditions Littéraires de France 1942 (avec des illustrations de Paul Colin et de l'auteur)

Commentaires

Articles les plus consultés