Adorée Villany








Commentaire : Adorée Villany (quel nom !), une Française née à Rouen, fut apparemment une des premières danseuses à se livrer nue à des ballets artistiques en public. Elle avait en outre pour spécialité de déclamer des textes en même temps qu'elle dansait. On évoque ainsi une Danse des sept voiles accompagnée du monologue final du Salomé d'Oscar Wilde (oeuvre écrite à l'origine en français, rappelons-le). L'inspiration de ses chorégraphies était tout à fait dans le ton de l'époque, teintée d'orientalisme et de mythologie - les quatre premières photos présentées ici sont celles d'un ballet intitulé La Danse de Phryné. Adorée Villany se produisit dans le monde entier, le plus souvent dans des lieux privés ou loués spécialement pour l'occasion. En Allemagne, ses chorégraphies dénudées lui valurent des ennuis avec la justice, juste avant la Première Guerre mondiale. Impossible de savoir ce qu'elle est devenue après 1918.

Et puisqu'il a été question de Phryné, on ne résiste pas à la tentation de livrer la reproduction du Phryné devant l'aréopage, de Jean-Léon Gérôme (1861).



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés