Tony Duvert (l'enfant silencieux) - Gilles Sebhan



On avait signalé il y a quelque temps l'initiative de Jean Touitou, d'A.P.C., qui avait réédité avec les Éditions de Minuit deux livres de Tony Duvert. Et voici que sort chez Denoël un portrait de cet auteur qu'on qualifiera volontiers de maudit. Rappelons qu'il y a deux ans, en août 2008, on avait retrouvé son corps dans sa petite maison du Loir-et-Cher, alors qu'il était mort depuis un mois. Il vivait là, seul, retiré du monde depuis des années. Il avait toujours cultivé le secret, et on ne savait rien de sa vie. C'est donc avec curiosité et impatience qu'on a ouvert le livre de Gilles Sebhan, un court essai, fulgurant, qui nous a proprement happé. La construction de l'ouvrage, le parti-pris stylistique, la façon d'utiliser les rares témoignages et documents ou d'interroger les faits... tout est incroyablement maîtrisé. Derrière l'écrivain à l'imaginaire débridé, au style unique, on découvre un personnage révolté, insupportable, scandaleux à plus d'un titre, malade - qui nous a d'ailleurs fait plus d'une fois songer à Rimbaud. Un Rimbaud qui serait allé jusqu'au bout de l'expérience littéraire et de son rejet du monde.
Les lecteurs de Tony Duvert peuvent se précipiter sur le livre de Gilles Sebhan. Pour les autres, la question est plus délicate : on n'est pas certain qu'après avoir découvert à travers cet essai la trajectoire douloureuse et scandaleuse de Duvert, tous aient envie d'aller se frotter à son oeuvre. Qu'ils aillent plutôt d'abord juger sur pièces en lisant L'Île Atlandique, ou L'Anneau d'argent à l'oreille, ses romans les plus abordables...

C'est un article de Michel Nuridsany, dans Le Figaro, qui nous avait fait découvrir Duvert en 1982, lors de la parution d'un Anneau d'argent à l'oreille. On avait à l'époque la manie de découper les articles qui nous intéressaient et de les coller dans un cahier à spirales Messager (acheté chez Mammouth, il y a encore l'étiquette...) On reproduit cet excellent article - sur lequel on cliquera pour une lecture plus aisée.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés