Source Larbaud-Saint-Yorre




commentaire : on est tombé sur cette publicité dans un numéro de la Revue Hebdomadaire de 1911. Parmi les nombreux traits qui font de Valery Larbaud une figure à part de la littérature française, il y a sa situation financière : il était riche - ce qui lui valut d'ailleurs de passer à côté du prix Goncourt. Son père, Nicolas Larbaud, un pharmacien,créa en 1853 la source Saint-Yorre (et plus largement la station Thermale de Saint-Yorre, dont il fut le maire), mais aussi plus tard la source Prunelle, à Vichy, qu'il fora dans le couloir de sa pharmacie. Ledit père avait un frère, Charles-Amable, qui suivit un parcours parallèle et fonda la source Larbaud en 1860, à Vichy encore. À la mort de Nicolas Larbaud, c'est sa veuve qui prendra en main la direction de toutes affaires de son mari, jusqu'en 1917 où elle vendra tout.
La source Saint-Yorre était considérée comme la plus froide, la plus gazeuse et la moins altérable par le transport de toutes les sources minérales naturelles ou artésiennes du bassin de Vichy. Elle était recommandée contre les maladies du foie, de l'estomac et des reins, le diabète, le catarrhe, la gravelle, la goutte et l'albuminurie.
Pour l'anecdote, James Joyce, alors qu'il se trouvait en France à Évian en 1933, envoya une carte à Larbaud dans laquelle il lui écrivait : "l should be at Vichy drinking Source Larbaud instead of here drinking Source Crachet."


Commentaires

  1. Une petite curiosité que je trouve, ma foi, bien pétillante.

    RépondreSupprimer
  2. Et puis, ce n'est pas tous les jours qu'on peut utiliser l'adjectif "artésien" sur un blog - ou prétendu tel...

    RépondreSupprimer
  3. Albuminurie a également retenu mon attention. Et l'image du pharmacien forant dans le couloir de sa boutique est à retenir.

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait. Quant à la carte postale reproduite, elle pourrait sans peine figurer sur votre site, accompagnée de ces titres et légendes dont vous avez le secret.

    RépondreSupprimer
  5. Mais je vais m'y essayer, pardi !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés