Carte de la République des Lettres



commentaire : On est en train de lire les Lettres de Paris de Paul Morand, chroniques mensuelles qui parurent entre 1923 et 1929 dans le magazine The Dial et qui avaient pour vocation d'informer les lecteurs américains de tout ce qui se passait d'intéressant et de notable dans la vie culturelle parisienne. Écrites directement en anglais, ces Lettres sont ici traduites par Bernard Delvaille. Elles furent publiées chez Salvy en 1996, puis chez Arléa en 2008. C'est cette édition qu'on trouve à bon compte en ce moment chez un soldeur parisien.
Qu'on aime ou qu'on aime pas Morand, il faut bien reconnaître qu'il livre là un panorama complet de tout ce qui put se passer dans le monde littéraire et artistique de l'entre-deux-guerres - une époque riche et passionnante. Comment le dit la quatrième de couverture : "On a l'impression qu'il a tout lu, tout vu, tout entendu." Et ses jugements, parfois étonnants dans leur audace, visent juste.
C'est dans une de ses Lettres qu'il évoque le numéro des Annales politiques et littéraires (15 juillet 1923, n°2090 ) dans lequel André Lang publia cet étonnant plan d'un Paris de fantaisie, vu à travers le prisme du monde littéraire des années 20. On a pu retrouver le document sur Gallica - ici - et on le reproduit avec son commentaire - cliquer à deux reprises sur les images pour espérer une lecture correcte. Évidemment, beaucoup de noms ont été balayés par le temps et l'oubli, mais il y a là, que ce soit dans le texte ou l'illustration elle-même, plein de trouvailles assez réjouissantes.





Commentaires

Articles les plus consultés