Harland Miller




commentaire : on ignore quelle est l'origine de la fixette que fait Harland Miller sur les couvertures Penguin, mais depuis dix ans, cet Anglais (par ailleurs aussi écrivain) travaille sur la question à coup de grandes toiles et d'oeuvres sur papier. Cela peut sembler à première vue un brin répétitif ; mais à y regarder de plus près, les choses sont moins simples qu'il n'y paraît. C'est malin, rock'n'roll, anglais, et indéniablement esthétique (pourquoi pas ?), à la confluence du Pop Art et de Mark Rothko.











Commentaires

Articles les plus consultés