Emplettes






commentaire : une moisson de livres neufs, parfois tout juste sortis des presses (le 3 janvier pour le Gailly), achetés ce jour chez notre libraire. 124 pages pour le Gailly, 110 pour le Benyahya, 236 pour le Schehadé (mais avec un vers par page) et 114 pour le Neuhoff : avec tout ça, on ne risque pas l'indigestion. 

Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Georges Shehadé ou Schehadé... De ce poète libanais francophile né en Egypte et mort à Paris en 1989, je relis régulièrement un recueil publié dans la coll."Poésie/Gallimard". Certains poèmes sont accessibles ici:
    http://leb.net/~philo/georges.html
    C'est Jean Lacouture qui le premier m'a donné envie de le lire.
    Comment est le Neuhoff ?

    RépondreSupprimer
  3. Le Neuhoff est neuhoffien.
    Le Schehadé (ou Shehadé) est génial dans son idée. J'en parlerai.

    @ AC : on a dû se croiser, alors ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés