Bernard BOUTET de MONVEL



commentaire : lorsqu'on habitait du côté de l'hôtel Drouot, à une époque, on allait régulièrement visiter les salles d'exposition, la veille des ventes. Aujourd'hui, on se contente de feuilleter les catalogues sur Internet. Dans celui-ci, on a trouvé cette huile de l'élégant et rare Bernard Boutet de Monvel, sans déterminer si c'est le rouge du fauteuil ou le sourire énigmatique du modèle qui nous ont arrêté. Du même Boutet de Monvel, un aperçu de New York, qui fait écho à un autre lot de la vente, une illustration d'André Devambez pour Les Condamnés à mort de Claude Farrère.



Et la vente réserve plein de jolies surprises, dont des oeuvres qu'on croirait sorties de la collection que dispersa Pierre Le-Tan chez Sotheby's dans les années 1990 : Pavel Tchelitchew, Eugène et Léonid Berman, Christian Bérard, Simon Bussy, Philippe Jullian et même Noel Coward. Sans parler de cette illustration signée Auguste Roubille, avec son intrigante décoration murale.


Commentaires

  1. Chouette, vous reprenez le blog. :-)
    En cherchant des informations sur Bernard Boutet de Monvel, j'ai découvert ce tableau : Bouquinistes, quai des Grands-Augustins, 1949 http://www.pbase.com/image/70100594

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés