Post Mortem - L'Inconnue de la Seine






commentaire : on vient de lire Le Nom de l'inconnue, premier roman de Didier Blonde paru en 1988 chez Régine Deforges. Très joli livre, vraiment, qui mériterait d'être réédité. Au centre de l'ouvrage, il y a celle qu'on appelle l'Inconnue de la Seine, captivant personnage fantasmé à partir du prétendu masque mortuaire d'une jeune femme noyée dans la Seine. Des photos et des reproductions du masque ont connu une importante diffusion au début du XXe siècle, en même que se créait toute une mythologie qui devait forcément trouver des échos dans la littérature - pas seulement française, d'ailleurs, mais mondiale. On ambitionnait de dresser un listing complet des apparitions littéraires de cette fascinante inconnue au sourire de Mona Lisa, mais l'ampleur de la tâche nous a effrayé. On se contentera de renvoyer à cet article et de citer pêle-mêle, et parmi d'autres : Aragon, Rilke, Supervielle, Chuck Palahniuk, Sacheverell Sitwell, Maurice Blanchot, Céline, Anaïs Nin, Richard Le Galienne, Nabokov... Peu de figures, réelles ou imaginaires, peuvent se vanter d'un tel tableau de chasse.

Commentaires

Articles les plus consultés