Dinos Chapman - Luftbobler



commentaire : pas de musique, ici, puisque le disque ne sortira que le 25 février 2013 et qu'aucun morceau n'a filtré. Il s'agit d'un album solo de Dinos Chapman, plus connu jusque-là pour son travail de plasticien en tandem avec son frère Jake (voir leur site). On est un inconditionnel de cette oeuvre déstabilisante et rock'n'roll, et on attend donc avec impatience d'écouter ce Luftbobler - c'est le titre du disque, qui sort chez Vinyl Factory -, treize plages de musique électronique qui, selon le communiqué de presse, reflètent l'intérêt de Chapman pour Throbbing Gristle, Stockhausen et Squarepusher, sans que le résultat ressemble à aucun des trois. Chapman compare lui-même sa musique, inspirée par l'insomnie, les films d'horreur et l'ennui, à "a naked mole-rat plucked untimely from its snuggly basement-burrow, on its back, al squirmy, exposed to the sun’s dissecting rays"... 
On ne sait pas trop ce que ça veut dire, mais ça promet.

ps : On peut voit en ce moment à Lille, dans le cadre de l'exposition Babel aux Palais des Beaux-Arts, leur stupéfiant No Woman No Cry - dont la vidéo ci-dessous ne donne qu'une image lointaine.


Commentaires

Articles les plus consultés