René Dalize - Le Club des neurasthéniques




commentaire : voilà un bouquin épatant, joliment édité, au titre irrésistible, auquel notre jury attribue à l'unanimité son grand prix de l'été. Il s'agit d'un roman d'aventures (surtout dans son dernier tiers) publié par épisode dans Paris-Midi entre août et octobre 1912 et signé par ce René Dalize qui fut visiblement un sacré coco. Il dresse ici le portrait amusé, gentiment vachard, d'une bande de nantis revenus de tout,  ne croyant plus en rien - des post-des Esseintes -, qui vont quitter un Paris ravagé par la peste pour se retrouver entraînés dans une improbable expédition de l'autre côté de l'Atlantique. Le style est alerte, la galerie de personnages réjouissante, avec un je-ne-sais-quoi de british qui ajoute encore au charme. Curieusement, le roman se passe en 1915 : Dalize qui n'avait pas pu prévoir la guerre, y voit un pays ravagé par la peste, ce qui d'une certaine façon revient au même. Ce que notre auteur n'avait pas prévu non plus, c'est qu'il serait une des innombrables victimes de 14-18, mourant au combat en 1917. Le Club des neurasthéniques reste son unique roman.

Commentaires

  1. Je pense que c'est une excellente idée.

    RépondreSupprimer
  2. From england. Info' on editeur jerome martineau (collabo ?)
    Si ca vous interfere ? Magnus-

    RépondreSupprimer
  3. I wanted to say si ca vous interesse. Sorry ! M-

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés