Emplettes




commentaire : le dernier livre de cette moisson, Les Embrassades de Jacques Pyerre, est une curiosité érotico-porno parue en 1969 et relatant les premières expériences d'un jeune homosexuel pendant son enfance et son adolescence au Maroc, puis ici et et là, en Suisse, en Italie, en Égypte, etc. Le titre et le pseudo font penser aux Ambassades de Roger Peyrefitte, sans qu'on sache s'il y a un lien. L'intéressant, dans l'histoire, c'est surtout l'éditeur, Jérôme Martineau. Difficile de trouver des informations sur ce personnage un rien mystérieux, si ce n'est (sous toutes réserves...) qu'il fut inspecteur des ventes et qu'il aurait plus ou moins collaboré avec la police allemande à Bordeaux pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ce qui est certain, c'est qu'il édita des livres entre 1966 et 1972, date à laquelle il fit faillite. Ensuite, mystère. Durant ses six ans d'activité éditoriale, il eut le temps de construire un étonnant catalogue où cohabitent livres politiques et engagés, littérature porno (du truc assez bas-de-gamme comme La Braguette magique de Valmain à des choses plus sophistiquées, comme Le Château de Cène de Bernard Noël, publié sous le pseudo d'Urbain d'Orlhac) et des redécouvertes d'auteurs oubliés à l'époque, comme Gustave Le Rouge ou Georges Darien. C'est à présent Jérôme Martineau qu'il faudrait redécouvrir.







Commentaires

Articles les plus consultés