Gene Tierney / Dana Andrews - Laura







Salon Laura – intérieur nuit

143
Ouverture sur un plan américain de Mark devant le bar, vidant un verre. Pano travelling vers la gauche, en légère contreplongée, tandis qu'il se dirige vers le portrait et le regarde,
fasciné, tenant toujours une bouteille d'alcool et un verre en main. Il s'assied dans un
fauteuil directement sous le tableau, de profil par rapport à celui-ci, comme s'il n'osait
plus le regarder et boit un nouveau verre, puis repose la bouteille sur une table à sa
gauche. Après un instant, il lève la tête vers le tableau. Travelling avant aboutissant à un plan rapproché poitrine de Mark, qui s'assoupit, assommé par la boisson. En amorce à droite, la bouteille à demi vide. Après un court instant, la caméra repart en travelling arrière (la symétrie du mouvement faisant office de fondu-enchaîné). Arrêt du mouvement sur un plan demi-ensemble du salon, avec Mark toujours endormi sous le portrait. On entend alors, en off,
s'ouvrir la porte d'entrée.



144


Plan demi-ensemble du salon, cadrant la porte d'entrée. Devant celle-ci, une valise. Laura,
vêtue du même imperméable blanc que dans le plan 118, tourne le dos à la caméra. Elle tient
un parapluie à la main et porte un sac en bandoulière. Elle referme la porte, puis se
retourne, surprise de voir la lumière allumée. Elle aperçoit Mark (hors champ) et traverse
rapidement la pièce sur un pano-travelling arrière venant reprendre Mark en amorce à
droite, tandis qu'elle allume les deux appliques électriques encadrant son portrait. Mark se réveille au bout de quelques secondes. Il la voit et se frotte les yeux pour s'assurer qu'il ne rêve pas. Il se redresse.
LAURA (voix blanche). Que faites-vous ici ?
Mark s'avance vers elle (travelling avant légèrement ascendant le prenant en contreplongée de dos).
MARK (stupéfait). Vous êtes vivante !



145


Plan rapproché poitrine sur Laura.



LAURA. J'appelle la police si vous ne sortez pas immédiatement.



146


Plan rapproché poitrine de Mark.
MARK (toujours incrédule). Vous êtes bien Laura Hunt, je ne me trompe pas ? (Il se rapproche légèrement, en gros plan.)



147


Contrechamp sur Laura (retour au 145).
LAURA. Je vais appeler la police.
Elle s’éloigne vers la gauche, regardant Mark par-dessus son épaule.
MARK. Je suis de la police.



148


Mark de dos (retour au 144). Il sort un portefeuille de la poche-revolver de son pantalon et l'ouvre pour présenter, de loin, son insigne à Laura, sans cesser de la regarder.
MARK. Mark McPherson…



149


Retour sur Laura, qui s'avance d'un pas vers lui, lui faisant face en gros plan.
LAURA (désemparée). De quoi s'agit-il ?



150


Légère contreplongée sur Mark et Laura se faisant face, de profil par rapport à la caméra,
tous deux en plan rapproché taille.
MARK. Vous n'êtes pas au courant ? Vous ne savez pas ce qui s'est passé ?
LAURA. Non.
MARK. Vous n'avez pas lu les journaux ? Où étiez-vous ?



151


Gros plan de Laura (retour au 149).
LAURA. À la campagne. Je n'y reçois pas les journaux.



152


Retour au 150.
MARK, Vous n'avez pas la radio ?
LAURA. Elle était en panne. Que…
Il se détourne, suivi en travelling arrière, pour ramasser un journal sur un fauteuil. Elle
s'avance à son tour vers lui. Mark lui tend le journal sans un mot, observant ses réactions.
Après quelques secondes de lecture, Laura se laisse tomber sur le bras d'un fauteuil, en même temps qu'un léger recadrage la serre en plan rapproché poitrine, avec Mark, la dominant. Elle finit de lire et lève la tête, horrifiée. Elle regarde droit devant elle.
MARK. Quelqu'un a été assassiné ici, dans cette pièce. Savez-vous de qui il pourrait s'agir ?
LAURA (à peine audible). Non.
MARK. Qui avait la clé de votre appartement ?
LAURA. Personne.
MARK. Vous en êtes sûre ?
LAURA. Quand est-ce arrivé ?
MARK. Dans la nuit de vendredi.
Laura lève la tête vers lui.
LAURA. Qu'allez-vous faire maintenant ?
MARK. Chercher qui l'on a assassiné, puis dénicher le meurtrier. (Elle détourne à nouveau la tête.) Vous feriez mieux d'ôter ces vêtements humides... Vous pourriez prendre froid.
Elle lève la tête vers lui.
LAURA (après une pause). Oui.
Elle sort du champ par la droite. Recadrage droite-gauche ascendant à la dolly sur Mark, qui sourit pour la première fois en regardant Laura hors champ.
Fondu



Extrait de l'Avant-scène 211-212, 1978



Commentaires

  1. Bien sûr qu'elle est toujours vivante!
    Il faut signaler que "l'Avant-scène" publie les scripts avec une partie du découpage technique. Par exemple, il n'y a pas "la tonalité" des dialogues.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés