Emplettes



commentaire : joli nom pour cette collection dirigée par Jean-Baptiste Baronian qui parut entre 1974 et 1976 chez Marabout. Elle compte huit titres : L'Âne mort de Jules Janin (506) ; L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs d'Ann Radcliffe (507) ; Contes d'un buveur d'éther de Jean Lorrain (514) ; Le Foyer breton d'Émile Souvestre (517) ; L'Invalide à la tête de bois d'Eugène Mouton (522) ;  Légendes rustiques de George Sand (556) ;  La Banlieue de Jacques Sternberg (569) ;  Alice au pays des merveilles suivi de De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll (572). La citation de Barbey d'Aurevilly qui ouvre chaque volume nous plaît assez.
Pour continuer dans l'excentricité, le hasard nous a fait tomber, dans la rue, à même le trottoir, sur un volume des années 1920 consacré aux "fakirs, fumistes et cie" qui fait écho au Fakir Birman dont il était question ici même il y a peu (ici). Le livre fit grand bruit à l'époque de sa parution et sonna le glas d'un grand nombre de "fakirs et autres fumistes", dont certains très connus à l'époque. 
La couverture du Joyce, très belle, est due à Bethold Wolpe. 
Robert Soulat passa quant à lui trente à la Série Noire, entre 1961 et 1991. Il la dirigea à partir de 1977, à la mort de Marcel Duhaml. On ignorait qu'il avait écrit des romans. On le croisa une fois, il y a une éternité, alors qu'on préparait un mémoire sur Raymond Chandler. Cela s'était passé dans la fameuse "cave" des Éditions Gallimard, où la Série Noire avait ses bureaux - bordélique et poussiéreux à souhait. 









Commentaires

Articles les plus consultés