Traités des choses superflues



commentaire : certains traduisent par Traité du superflu ; d'autres par Traité des choses superflues. Dans un cas comme dans l'autre, cet intitulé - sur lequel on est tombé par hasard, au détour d'une page - nous transporte. De quoi s'agit-il ? Du Zhangwuzhi, manière de traité encyclopédique chinois paru autour de 1615 et 1620, et oeuvre d'un certain When Zhenheng (1585-1645), descendant d'un célèbre peintre du XVe siècle. Ledit traité était visiblement destinée à une certaine aristocratie intellectuelle, à l'intention de laquelle il proposait un véritable manuel du savoir-vivre, un "résumé" en pas moins de douze volumes de ce qu'il fallait faire afin de s'élever au-dessus du vulgus.

1. Chambre et logement (17 chapitres)
2. Fleurs et arbres (43 chapitres)
3. L'eau et pierres (18 chapitres)
4. Volaille et poissons (11 chapitres)
5. Livres et peintures (26 chapitres)
6. Chaises et lits (20 chapitres)
7. Ustensiles (58 chapitres)
8. Tissus et accessoires (10 chapitres)
9. Bateau et chariot (4 chapitres)
10. Arrangement (11 chapitres)
11. Légumes et fruits (27 chapitres)
12. Encens et thé (24 chapters)

L'ouvrage n'a jamais été traduit en français.

Commentaires

Articles les plus consultés