Weekend - The '81 Demos


commentaire : on écoutait religieusement l'émission de Bernard Lenoir, à cette époque, et on a gardé un souvenir assez clair de la première fois où l'on entendit The End Of The Affair, premier morceau de La Variété, l'album de Weekend - qui fut alors probablement décrété "Album de la semaine". On acheta évidemment le disque, découvrant un objet musical inclassable, d'une incroyable séduction, qu'on écouta et réécouta. On était dans une période où le post-punk, un peu dans l'impasse, se cherchait des issues. Et on vit ainsi dans les années 81/82/83, l'émergence de groupes et projets qui regardaient du côté du jazz et de la bossa nova - ce qui n'était pas pour nous déplaire. On se mit à écouter Weekend, donc (qui devint ensuite Working Week), mais aussi Everything But The Girl, The Style Council, Vic Godard, Blue Rondo A La Turk, les Pale Fountains, Aztec Camera, Carmel ou encore Sade. On en oublie sûrement. Il y avait aussi de la bossa nova dans le premier Prefab Sprout, Swoon...
On ne connaissait pas ces '81 Demos de Weekend, sorties uniquement au Japon, en CD, en 1995. Le label anglais Blackest Ever Black les sort aujourd'hui en vinyle. Ça se commande ici.

Weekend était un trio composé de la voix des Young Marble Giants, Alison Statton, de Spike Williams et Simon Booth, avec quelques invités comme Phil Moxham ou Larry Stabbins. Le disque était produit par Robin Millar, qui produisit aussi à la même époque Everything But The Girl et Sade...




Commentaires

Articles les plus consultés