Le premier prix Médicis



commentaire : alors que le prix Médicis sera remis le 4 novembre (annonce au restaurant La Méditerranée), l'écrivain Claude Ollier est mort il y a un peu de moins de 15 jours, discrètement (de même qu'il mena discrètement son oeuvre). Le rapport ? C'est Claude Ollier qui reçut en 1958 le premier prix Médicis, pour son roman La Mise en scène. 
On a en a une vieille édition, qui offrait deux cartes permettant au lecteur de se repérer géographiquement.
L'idée du prix Médicis revient à Jean-Pierre Giraudoux (le fils de), qui trouva en Gala Barbisan (un drôle de personnage) la mécène dont il avait besoin. Le premier jury se composait d'Alain Robbe-Grillet, que Giraudoux avait contacté dans les premiers, sinon en premier, Dominique Aury, Nathalie Sarraute, Marguerite Duras, Francine Mallet, Félicien Marceau et Denis Bourdet. On le voit, il y a avait une forte représentation du Nouveau Roman en général, et des Éditions de Minuit en Particuliers. C'est du reste Alain Robbe-Grillet qui avait fait publier La Mise en scène aux Éditions de Minuit - le suivant, Le Maintien de l'ordre serait refusé par Minuit et Ollier s'en irait rejoindre Nathalie Sarraute chez Gallimard. C'est Robbe-Grillet aussi qui, paraît-il, avait "imposé" Aury, Sarraute et  Duras aux fondateurs du prix. Du coup, il n'eut pas trop à forcer son talent pour que le roman de son ami Ollier obtienne le premier prix Médicis...
Quant au livre lui-même, on en a lu 70 pages avant de renoncer, il y a quelques années, lors de l'achat du livre. On réessaiera, sait-on jamais.





Commentaires

Articles les plus consultés