Emplettes



commentaire : on a acheté le Vonnegut pour la couverture, la typo, les couleurs... De la même manière, on n'a pas résisté au Ian Fleming, avec une photo de l'auteur signée Cecil Beaton.
En matière de couverture, celle de Encore papa... est particulièrement gratinée et donne une bonne idée du contenu de ce livre cradingue, publié en 1973 par "René Cophignon, auteur-éditeur". Chaleurs, signé du pseudo Louise d'Orval et publiée en 1971 chez Le Viking Éditions, est de la même eau, quoique d'une facture plus classique et un peu mieux écrit.
Armory est le pseudonyme de Carle-Lionel Dauriac (né en 1877 et mort on ne sait quand) qui fut journaliste, critique et auteur dramatique sous le pseudonyme d'Armory. Il fut un des nègres de Willy. Il est notamment l'auteur du Monsieur aux Chrysanthèmes, une comédie gay, si l'on peut dire, dont le personnage est un mélange de Jean Lorrain, Édouard de Max et Oscar Wilde. Pour l'anecdote, il est l’oncle de Jean Luchaire, journaliste et patron de presse fusillée en 1946. Le livre d'Amory est à première vue une vraie mine.
Sur André Germain, lire ici.
Belle trouvaille que le Duras : l'édition d'époque de son deuxième roman.
Une vingtaine d'ouvrages ont été publiés dans la collection Digraphe, lorsque la revue du même nom était éditée chez Flammarion - du milieu des années 70 au tout début des années 80. On essaye de les réunir, et L'Amérique de Jean Thibaudeau manquait à l'appel. On espère lire un jour le premier roman de Thibaudeau, Une cérémonie royale, sorti en 1960 aux Éditions de Minuit. 











Commentaires

Articles les plus consultés