Via Tania and the Tomorrow Music Orchestra



commentaire : on propose d'écouter d'abord In the Air, puis Where Would We Be. Si on n'aime pas, tant pis. Mais si, comme c'est notre cas, on aime les orchestrations ainsi que la voix singulière de Tania May-Bowers, alias via Tania, alors il ne faut pas hésiter à écouter le reste. À chaque départ de morceau, on a la vague impression qu'il va ressembler à celui d'avant, voire au précédent, jusqu'à ce qu'un petit truc (orchestral ou vocal) emporte l'adhésion. C'est vraiment très très bien. On va se pencher sur la discographie de cette Australienne, dont le premier album date de 2003.




Commentaires

Articles les plus consultés