Emplettes



commentaire : si l'idée n'est pas mauvaise, le livre est raté : cet agenda "de l'homme très important" ne tient pas la route. Curiosité : c'est un livre absolument invisible sur Internet. Une recherche sur le titre ne donne aucun résultat... Peut-être l'ouvrage n'existe-t-il pas, en définitive.
Ils bavardaient devant la longue table d'un de nos fournisseurs habituels, et plus précisément devant le Paroles de  Jacques Prévert. Des pros : ils commentaient leurs trouvailles récentes. Ils ont quitté les lieux, décrétant qu'on trouvait rarement des choses intéressantes chez notre fournisseur. On est passé derrière eux, on a ouvert le Prévert... et découvert qu'un joli envoi s'y trouvait. On a ricané intérieurement.
À force, on va posséder tous les Galtier-Boissière. Sauf erreur, cette Vie de garçon, manquait à notre collection. Les sept prénoms contenus dans l'éventail sont les titres des sept chapitres du livre, et les prénoms des personnages féminins qui croisent le narrateur, croqueur de jolies femmes, notamment les femmes mariées et les prostituées.
Le pitch du Rosny Aîné, publié en 1927 (sauf erreur), est intéressant : une jeune fille, dont le père est une espèce d'ex poète maudit (il a prétendument croisé toutes les figures importantes du symbolisme fin-de-siècle) reconverti en fonctionnaire déprimé, se lance dans la littérature pour sauver de la misère son foyer. Et ça marche ! Deux romans à gros tirage et une pièce de théâtre à succès lui assurent d'importants revenus. À chaque fois, toutefois, elle doit plus ou moins céder aux avances de personnages utiles à ses ambitions : un éditeur, un auteur et un dramaturge. Tout cela dans une atmosphère très années folles. Malheureusement, le style est indigeste, et le fond moralisateur et dégoulinant de bons sentiments. 
Le livre sur Socrate est une curiosité issue d'une collection de vieux textes de psychiatrie et de psychanalyse publiée par un laboratoire spécialisé dans les antidépresseurs. Selon, Louis Francisque Lélut, l'auteur de notre livre (1837), Socrate souffrait de folie et d'hallucinations, auditives et visuelles. Autre ouvrage de Lélut, dans le même esprit : L'Amulette de Pascal pour servir à l'histoire des hallucinations.

Et n'oubliez pas L'Appartement, du 16 au 21 juin :




















Commentaires

Articles les plus consultés