Les Droodles de Roger Price



commentaire : on a découvert Roger Price au hasard de nos errances brocanteuses il y a un an et demi environ ; et dans la foulée, en se renseignant sur le bonhomme, on est tombé nez-à-nez avec ces Droodles, une de ses nombreuses inventions.
Un Droodle - combinaison de « drawing » (dessin) et « doodle » (gribouillage) ou de « doodle » et de « riddle » (devinette, énigme) - est un drôle de petit dessin, souvent minimaliste, carrément abstrait à l'occasion, qui s'éclaire brusquement grâce à la légende qui lui est associée. Une association évidente après coup (bon sang, mais c'est bien sûr !), surprenante, parfois tirée par les cheveux, et toujours pleine d’humour, au premier, au deuxième, voire au troisième degré... Le créateur de ces Droodles est donc Roger Price, jeune comique touche-à-tout de la radio et la télévision américaines des années 1950. La même année que les Droodles, 1953, il inventa avec son compère Leonard Stern les Mad Libs, un jeu vendu à plus de cent millions de livres à ce jour. Il est aussi l'auteur d'un certain nombre de livres comiques. Il a collaboré au célèbre Mad Magazine, créé son propre magazine, Grump, ouvert la première galerie new-yorkaise consacrée à la bande dessinée et fondé une maison d’édition. Il est mort en 1990.
Les premières années, les Droodles suscitèrent aux États-Unis une véritable « Droodlemania ». Non seulement on les retrouva dans les pages jeux d'un certain nombre de journaux, mais il y eut aussi une émission de télévision en prime time, des livres, des publicités, des objets dérivés, etc. Pour les voir débarquer en France, il fallut attendre 1969 et le très novateur Charlie Mensuel, qui publia des Droodles pendant une quinzaine de numéros, sur une, deux ou quatre pages, avec une traduction de Delfeil de Ton.  
On avait espéré un temps éditer à l'enseigne de l'éditeur singulier, avant de renoncer pour des questions économiques. Bien nous en a pris, car le livre qui sort le 15 octobre à la Table Ronde (chez qui on est allé frapper) va au-delà de ce qu'on pouvait espérer ! On organise pour le lancement de l'ouvrage une rencontre-signature à la librairie Michèle Ignazi (métro Saint-Paul), et nous serons ravi de rencontrer nos lecteurs à cette occasion.


ps : pour la bonne humeur des Droodles audio, signé Roger Price, et figurant sur un 33 tours sorti dans les années 1960. C'est ici !









Commentaires

  1. Cavanna en était très friand qui les avait traduits et publiés régulièrement dans Charlie mensuel au début des années 70.

    RépondreSupprimer
  2. En réalité, c'est Delfeil de Ton qui les a traduits pour Charlie Mensuel.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés