Emplettes



commentaire : on a du mal à cerner cette Grammaire du flirt, parue en 1950. Présentée comme un manuel destiné aux jeunes gens sans expérience, elle fait assez penser (sans les images) à ces films de sexploitation qu'on voyait à la même époque aux États-Unis ou en Allemagne, notamment, et qui sous couvert d'informer la jeunesse sur la sexualité, la drogue, la prostitution, etc. en profitaient pour diffuser des images inconcevables autrement.
On a déjà le volume sur l'Oulipo (lu et relu), mais on s'est dit qu'on allait quand même le prendre, pour l'offrir... et là boum ! un magnifique envoi de François Le Lionnais (le fondateur de l'Oulipo himself) à un certain Jacques Servier, des laboratoires du même nom, décédé en 2014.
De Jean Galtier-Boissière, on avait Mon journal pendant l'Occupation (1944), Mon journal depuis la Libération (1945), Mon journal dans la Grande pagaïe (1950), et il ne nous manquait plus que ce Journal dans la Drôle de paix (1947) pour avoir la totale. Voilà.
Bénézet / Delvaille : belle rencontre.
On n'est pas forcément lecteur de Nimier, mais Nimier lecteur, c'est plus intéressant. Une quarantaine de noms, d'Alain à Louise de Vilmorin (dont a d'ailleurs empletté la biographie), en passant par Blondin, Breton, Céline, Daumal, Genet, Larbaud, Paulhan, Rebatet, Sachs ou Simenon.
Et le Beigbeder, c'est pour refiler à un de nos fils qui, grâce à ce roman et au film, a trouvé sa voie...














Commentaires

Articles les plus consultés