Emplettes


commentaire : on a donc repris nos (mauvaises) habitudes...
Deux Club Français du Livre joliment carrossés - Le Greco ou le secret de Tolède de Maurice Barrès (1953 pour l'édition CFL) et les Divagations de Mallarmé (1961 pour le CFL, avec une présentation de Georges Perros). 
Dans les années 60, La Table Ronde avait édité les oeuvres complètes d'Alphonse Allais sous la direction de François Caradec. Onze tomes, rien que ça, trois pour les oeuvres anthumes et huit pour les oeuvres posthumes. Cela prend de la place, et l'on peut retrouver le tout dans un format moins encombrant chez Bouquins, en deux volumes seulement...
“ C'est olé, olé, ça” a commenté d'un air entendu une personne qui se trouvait en compagnie de la vendeuse du Edwarda. Olé, Olé...
On avait déjà le André de Fourrières, mais on n'a pas eu le coeur de l'abandonner à son sort.
On s'est aperçu qu'on avait également déjà le Jean Sadyn. Tous ces livres prennent beaucoup de place ; si en plus on commence à faire des doublons... Toujours est-il qu'on l'a lu, cette fois, d'une traite, et comme le promet la quatrième, qui n'y va pas avec le dos de la cuillère, c'est en effet un excellent bouquin, dans le genre horrifique et dégoulinant. Mériterait d'être redécouvert.













Commentaires

Articles les plus consultés