Emplettes



commentaire : un livre qu'on a pris uniquement pour sa couverture, l'humour de Stephen Leacock nous ayant jusqu'à présent laissé assez indifférent. L'occasion d'essayer de nouveau. Mais cette couverture, vraiment, est magnifique (1972, la maquette est signée d'une certaine Lise Rosier).




Un classique, régulièrement réédité en poche, ici dans sa première édition, dans la collection Pierres Vives du Seuil (1977)


Un auteur mystérieux, pour ne pas dire maudit, en tout cas fascinant. On espère tomber un jour sur ses nouvelles publiées en 1976 chez Bourgois, L'Efficacité des rouges. On ignore de quoi il s'agit, mais ce titre...


41e titre du Dilettante. Un dictionnaire des idées reçues en quarante pages. C'est assez drôle, même si domine l'impression que l'auteur ne s'est pas trop foulé...


On ne connaît pas (du tout) l'oeuvre de Roberts, mais on croit savoir que ce Toilette de chat fait partie de ses meilleurs livres. Et cette dédicace est très belle - un peu trop intime, du reste, c'en est presque gênant.

nos livres : ici


Commentaires

  1. Le Javier Marias, c'est comment ?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai commencé par le Paucard. Je suis dans le Roberts. Ensuite Lamarche-Vadel. Et ensuite le Marìas...

    RépondreSupprimer
  3. "Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel" dit l'Ecclésiaste... bon, on peut se contenter de ne voir ce ciel que comme celui de ce mois de novembre sans aller fouiner du côté de l'éventuel home divin... bonne lecture !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés