Markus Schinwald



commentaire : coup de foudre immédiat pour les tableaux de cet artiste polyvalent (il fait aussi dans la danse, la vidéo, la sculpture, le théâtre, etc.), des photographies de portraits bourgeois du XIXe qui sont retravaillés pour donner de véritables tableaux à l'ancienne. Le truc en plus, c'est l'insertion d'improbables et énigmatiques prothèses qui apportent une certaine étrangeté et distillent un vague malaise - comme on a pu le lire quelque part, c'est un peu la rencontre entre Freud (Sigmund) et Lynch (David).  Markus Schinwald est autrichien et représenté par la galerie Thaddaeus Ropac (voir ici).  

















Commentaires

Articles les plus consultés