Emplettes



Commentaire : On ne dira jamais le charme de ces Marabout Flash, publiés entre 1959 et 1984 (482 livres), avec ces thématiques et ces couvertures vraiment épatantes. Ce Premiers soins fait partie des publications du début (n°17, 1959), avec un sous-titre improbable : “de la coupure à la thrombose”. Pour en (sa)voir plus, c'est ici.



La couverture minimaliste et le titre nous ont fait pressentir le roman olé-lé. Le nom de l'éditeur, en page de titre, nous a indiqué qu'on était sur la bonne piste. Et quelques pages lues au hasard ont apporté la confirmation : un roman porno, mais vraiment porno, cuvée 1956, qui devait se vendre sous le manteau. L'éditeur pourrait en être Eric Losfeld, qui utilisa ainsi d'innombrables noms de maisons fantaisistes. 



Tout est dit dans le titre : un ouvrage sur espèce d'épidémie de conversation au catholicisme à laquelle on assista au tournant des XIXe et XXe siècle. On a commencé le livre : intéressant. Le frère de l'auteure, Ernest Psichari, se convertit peu avant la Première Guerre mondiale - au cours de laquelle il fut tué, dès 1914.



On imagine que nombre d'exemplaires du tirage n'est pas sans relation avec la nationalité de l'auteur. Quant à la date d'impression, il doit s'agir d'une jolie coquille. 







C'est le seul recueil de nouvelles de Jean Ray publié par Marabout qu'on ne possédait pas - et qu'on n'a donc jamais lu. Des fonds de tiroir, ou de placard, mais sait-on jamais…



On voyait souvent le nom de cette revue, ici ou là (des publicités dans d'autres revues ou dans des vieux Christian Bourgois), mais on ne l'avait jamais croisée, en tout cas jamais dans nos prix - 1 ou 2€. La chance nous a souri.



Un vendeur qu'on croise régulièrement a récupéré le stock d'un bouquiniste, lequel avait dû lui-même récupérer une partie de la bibliothèque de Marc Le Bot. D'où ces trouvailles…




Commentaires

  1. Je profite de la page citant les Imprimeries "Bussière" pour en dire quelques mots. J'ai eu l'occasion de travailler comme client avec cette imprimerie dans les années 1995 à 2000. C'était encore une entreprise familiale mais surtout la plus grosse imprimerie de France spécialisée dans les très gros tirages. Ils possédaient deux lignes d'impression en continu de la marque "Camedan" qui permettaient au départ de bobines d'imprimer en QUATRE minutes un best seller de 600 pages avec inclusion d'un cahier de photo, pose de la couverture et mise sous bandelette de l'éditeur.
    Effectivement installé à Saint Amand Mondrond non loin de Bourges et considéré comme le centre de la France ils figuraient dans le top 10 des imprimeries européennes.
    J'ai eu beaucoup de plaisir a travailler avec eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ladite imprimerie existe toujours mais a changé de nom, je crois.

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés