Emplettes



Commentaire : géniale couverture de Keleck pour ce n°15 de la collection de poche Titres SF, qui parut chez Lattès entre 1979 et 1983, le temps de 70 titres. Ce volume de Philip K. Dick est apparement très recherché, autant que la première édition parue chez Champ Libre en 1976, sous le titre Robot Blues. Pour info, le titre original est Do Androïds Dream of Electric sheep ? (1966), roman universellement connu grâce à l'adaptation qu'en fit Ridley Scott au cinéma : Blade Runner (ce qui nous fait un quatrième titre…)



Belle trouvaille, encore, que ce titre de 1978, peu courant et monnayé assez chèrement sur Internet. On est déjà plongé dans la préface / présentation de dominique Rabourdin : c'est passionnant !



Un autre volume de la collection Textes, paru en 1972, et qui a la particularité d'être le troisième publié par Pierre Otchakovsky-Laurens dans ladite collection, après le Parcs de Marc Cholodenko et Le Machiniste têtu d'Alain Rais.



Publié en 1970 par ”Norden Productions”. Les textes, et les traductions, sont assez lamentables - à l'image de la couverture.



Même année ou presque que le précédent (1971), mais là, la couverture est, dans son genre, assez magnifique. On ne peut pas en dire autant du texte, qui est là encore d'un niveau plus que  lamentable - mal écrit, stupide, sans imagination. Régine D. n'était pas toujours très regardante, apparemment…







Un roman, et une collection, dont la cible était clairement établie : les scouts. Avec - truc impensable aujourd'hui - des romans pour les garçons et des romans pour les filles…  Nombreuses illustrations de Robert Gaulier, dont le trait n'est pas sans rappeler un certain Pierre Joubert.



On n'avait jamais croisé cette collection qui, cela dit, n'eut pas trop le temps de prospérer : créée en 1956, elle fut arrêtée en… 1956, après seulement quatre titres :
La Belle de Montferrare de Jacques Morvan
La Bête de l'Apocalypse de Raoul de Warren
Le Grand secret de Patrick Toussaint 
Cap au nord d'Orsola Nemi 

Pour plus renseignements, voir ici. La couverture, évidemment, n'est pas sans évoquer celle des premiers Présence du Futur, de chez Denoël, publiés dès 1954. 







Couverture assez inquiétante, signée Robert Dansler, pour un livre publié en 1943. La collection Minuit parut aux éditions Georges Ventillard entre 1941 et 1948. 24 titres, avec des auteurs français  cachés derrière des pseudonymes d'inspiration anglo-saxonne. Parmi ces auteurs Léo Malet et Maurice Nadeau, entre autres. Et Jacques H. Gerrar ? Il s'agirait du duo composé de Henry-Jacques (de son vrai nom Henri Edmond Jacques) et de l'acteur Henry Gerrar. 














Commentaires

Publier un commentaire

Articles les plus consultés