Emplettes



commentaire : pas de date pour cette “nouvelle édition” qui parut à l'origine en 1927, au sein d'une collection qui n'alla pas plus loin - sauf erreur - que les dix titres indiqués en quatrième de couverture.  Apparemment, Willy avait mené d'importantes recherches pour cet ouvrage, ce que semble confirmer le sommaire, assez impressionnant.








On l'a déjà, bien sûr - et dans la même édition. On aime beaucoup ces Poésie Gallimard des années 1960, d'un plus petit format et imprimé sur un papier de meilleure qualité.


Les volumes de contes et nouvelles de Mandiargues nous déçoivent (ou nous plaisent, comme on voudra) une fois sur deux. Celui-ci, paru en 1959, et plutôt dans la veine érotique-fantastique de l'auteur, pourrait nous convenir (ou ne pas nous déplaire…)




Celui-ci aussi on l'a déjà, mais cet exemplaire est en parfait état et enrichi d'un envoi - assez amusant au demeurant (la remarque sur le portrait reproduit dans le volume, portrait des plus laids en effet).



Encore un qu'on possède déjà ! Pourquoi l'avoir pris ? Outre son prix, le volume fait partie des exemplaires sur papier de Rives…


On avait pour projet, si l'éditeur singulier avait poursuivi ses activités, de rééditer un livre peu connu et publié sous pseudonyme de Léon-Pierre Quint, personnalité fascinante à plus d'un titre… Cet essai  sur Lautréamont parut une première fois aux Cahiers du Sud en 1929.




On n'est pas certain d'avoir la même sympathie / indulgence qu'Annie Le Brun pour André Breton, mais on va quand même jeter un coup d'oeil à cet essai.




Le troisième recueil de Bernard Noël, après Les Yeux chimères (1955) et Extraits du corps (1955). À noter que Flammarion fait partie de ces grands éditeurs qui continuent d'éditer de la poésie (dans la collection Poésie / Flammarion, créée en 1985).


Commentaires

Articles les plus consultés