Emplettes



commentaire : un nom d'auteur (un pseudonyme, sans aucun doute) à coucher dehors pour ce roman issu d'une collection qui vécut le temps de 7 titres entre 1953 et 1954, et dont le but évident était de surfer sur la vague érotique d'une autre collection, Rouge et Noire (laquelle vit le jour en 1949 au Fleuve Noir). L'éditeur, André Guerber, créa de nombreuses petites collections de la même eau dans les années 1950 (voir ici)


Un ouvrage hybride, composé de reportages et de fictions.



Le texte de la quatrième de couverture n'est pas engageant (on n'y comprend rien), mais ce n'est pas tous les jours qu'on tombe sur un livre avec Brigitte Lahaie en couverture…










En revoyant récemment Vivement dimanche, de François Truffaut, on a découvert que le chiffre 813 est présent dans beaucoup de ses films (numéro de téléphone ou de chambre, immatriculation de voitures, etc.) - une présence que personne, du reste, ne sait trop comment interpréter avec certitude, Truffaut n'ayant pas donné d'indication sur le sujet. Pour en savoir plus, lire ici, c'est fascinant. On est tombé peu après sur sur la première partie du 813 de Maurice Leblanc, qui est évidemment la première explication qui vient à l'esprit. On va le lire pour tenter de comprendre… 










Commentaires

Articles les plus consultés