Emplettes


commentaire : trouvé chez Boulinier. On aurait pu s'en passer, mais il y avait le prix dérisoire (0,20€) et cette réjouissante photo de l'auteur en 4e. Puis on a découvert l'envoi de l'auteur, en page blanche, et l'affaire fut entendue.




On avait déjà ce Série Blonde, mais on n'a pas eu le cœur de l'abandonner - le genre de faiblesse qui nous perdra. L'épigraphe laforguienne nous a réjoui. 










Petite précision : Valery Larbaud ne disait pas : “Bonsoir les choses de la vie”, mais : “Bonsoir les choses d'ici-bas”.





Une histoire étrange, peu connue et assez fascinante que celle de cette Rosette Tamisier (voir ici pour le résumé). Si elle nous a laissé pour le moins sceptique (cela sent un peu trop la supercherie), on s'est dit que cela ferait un scénario de film épatant. 





C'est le deuxième recueil de Marwan Hoss, plus connu sans doute comme galeriste que comme poète. L'achevé d'imprimer est, à sa manière, un moment de poésie.




Une curiosité : un livre publié par Bang & Olufsen au début des années 1970. Il y en eut un autre, deux ans plus tard (1970) : La Musique un sens à retrouver, de Roland de Candé.








Commentaires

  1. Ah, Dekobra ! En peignoir de bain taillé façon yogi qui plus est... Grand !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire