Quelques dédicaces - Louis Chadourne




commentaire : on ne sait rien de Madeleine Baillat, si ce n'est qu'elle s'essaya au chant et à la peinture. L'Amour et le sablier parut au tout début de 1921, à une époque de changement pour Chadourne - déménagement et fin de sa longue liaison avec Félia, qui fut en quelque sorte sa muse durant quatre ans. Mais sept mois plus tard, il aura une de ces graves crises de dépression qui venaient ruiner sa vie depuis son accident, en 1915 (Chadourne fut enseveli pendant plusieurs heures après l'éboulement d'une tranchée, en Alsace) et il se fera interner à la maison de santé d'Ivry. Il n'en sortira plus jusqu'à sa mort, en 1925.
De son vivant, Louis Chadourne a publié deux recueils de poésie - Commémoration d'un mort de printemps, en 1917, et L'Amour et le sablier, en 1921. L'ensemble de ses poèmes ont été rassemblés à la NRF en 1929 sous le titre Accords, avec une préface de Benjamin Crémieux.

Commentaires

  1. On ne trouve vraiment rien sur Madeleine Baillat. Va-t-il falloir descendre de son Google pour aller fouiller dans des livres et des archives en papier ? C'est à peine concevable.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés