Emplettes



commentaire : c'est un petit in-18 dont on imagine qu'il a été manipulé d'innombrables fois et qu'il a beaucoup voyagé. C'est le deuxième des quatre tomes d'une édition des Aventures de Robinson Crusoé (“traduites de l'anglois”) imprimée à la fin du XVIIIe siècle à Vannes chez un certain “J. M. Galles”. Déjà émouvant dans sa modestie (pas de cuir ou d'or), le livre prend à nos yeux toute sa valeur de la série de petites inscriptions trouvées au dos de la page de titre et qui retracent en partie le parcours de l'ouvrage, depuis qu'un certain “oncle Eugène” en fit cadeau à son neveu (en 1893), lequel le gardait précieusement. On s'en serait voulu d'abandonner cette petite chose au sort qui l'attendait.






Le titre est assez génial, et l'idée tout autant - d'ailleurs, Léo Larguier en est assez content, de son idée, puisqu'il explique en quelques pages comment elle lui est venue. Les livres de ce ce touche-à-tout (déjà évoqué ici et ) ne sont jamais des chefs-d'oeuvres inoubliables, mais ils se lisent toujours avec plaisir. Ce qui n'est déjà pas si mal.




On avait déjà le tome 2 des actes de ce fameux Colloque de Cerisy - publiés en 1972. On a à présent le tome 2, et donc la complète. Petite satisfaction…



On aurait pu s'en passer, mais en le feuilletant, on a découvert un pamphlet du genre décapant qui nous a intrigué. 1972, deux journalistes membres du PCF et collaborateurs de L'Humanité se sentent bâillonnés et ils expliquent pourquoi. 



On ignorait l'existence de ce livre (1976). C'est évidemment très jargoneux et théorisants, mais il n'y a pas tant de livres que ça sur Jean Paulhan. Alors...



Là encore, on aurait pu s'en passer. Mais le volume propose le découpage et des photos ce film qu'on connaît mal, en plus d'un texte consistant de Jacques Sadoul. Et puis, on découvre cette collection qui ne dut pas avoir beaucoup de succès puisque aucun des “à paraître”... ne parut. Seuls ce Viridiana et le volume consacré au Chronique d'un été de Jean Rouch et Edgar Morin virent le jour, le second étant visible de toute rareté…


Commentaires

Articles les plus consultés