Emplettes


commentaire : Yves Cheminant, le spécialiste mondial des couvertures de livres signées Pierre Le-Tan, n'en finit pas de faire de nouvelles découvertes - dont celle-ci, qui nous a laissé sans voix. On a immédiatement commandé le livre. Et on a vu là une bonne occasion de se replonger dans Cherokee, qu'on n'a pas relu depuis… depuis sa sortie. Mais on le lira en français, pas en anglais.


Le livre n'est malheureusement pas à la hauteur de la couverture…





Il y avait trois ou quatre livraisons de la même publication abandonnées sur le trottoir. On s'est contenté d'en prendre une. Ça ne sert à rien, mais l'objet a quelque chose de fascinant. La Linnean Society fut fondée à Londres en 1788 et s'installa au milieu du siècle suivant dans les prestigieux locaux de la Burlington House, où elle cohabite avec la Royal Academy, la Royal Astronomical Society, la Society of Antiquaries of London, la Geological Society of London et la Royal Society of Chemistry. Merveilleux, n'est-ce pas ?



Un des livres de notre vie, dans sa première édition ou presque (mention de quatrième édition). Il n'est pas en parfait état, mais pour le prix qu'on l'a payé, on ne fera pas la fine bouche.  






L'idée est amusante, le résultat est proche du lamentable tant les photos sont pour la plupart assez moches, voire très moches - il est possible que l'impression, médiocre, y soit pour quelque chose.




Il y a quelques années (voir ici, c'était il y a quatre ans) on avait trouvé la première édition de Ravage, autre “roman extraordinaire” du même Barjavel, publié aux mêmes éditions Denoël. On n'a jamais lu celui-ci, variation autour du thème du voyage dans le temps.



Il est rare de tomber sur des livres de Lucien Daudet - c'est à se demander où ils sont passés. Quand il s'en présente un, on le prend. 




La jaquette du livre a été miraculeusement préservée. On a cru d'abord qu'il s'agissait d'une biographie romancée d'Al Jolson. C'est en réalité la novellisation du film du même titre, un des plus grand succès de Jolson avec Le chanteur de jazz.


 

Commentaires

  1. Tonnerre ! J'ignore qui est Yves Cheminant mais je m'aperçois que je ne me souviens quasiment pas de l'intrigue de Cherokee, qui avait pourtant été pour moi (grâce aux Chroniques de Manchette) un tel choc voici trente ans — à part la réplique de Phèdre reprise par le cousin à la fin d'un chapitre : "Sa vaine inimitié n'est pas ce que je crains" et une visite menaçante à l'hôpital.

    Concernant le Borgès, cette première édition est moins complète que celle disponible aujourd'hui, et il me semble que depuis les textes traduits par Verdevoye ont été retraduits par Ibarra (ou Caillois, hélas bien oublié de nos jours mais qui a tant œuvré pour la littérature latino-américaine avec cette magnifique collection).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cherokee est sorti en 1983 - pour moi, cela fait quarante ans. Quarante ans !!! J'ai hâte de m'y replonger - sitôt que j'aurai terminé le Barjavel.
      Pour ce qui est de Fictions, trois nouvelles ont en effet été ajoutées par la suite : La fin, la Secte du Phénix et Le sud.
      Quant à Caillois, sa postérité sera compliquée, en effet.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire